Tour de ville à Médéa

Le 29 et 30 Décembre 2017

Notre engagement d’informer, accueillir et promouvoir a porté ces fruits à travers les réseaux sociaux Facebook et notre site internet.
Nous avons été contactés par un groupe de six personnes de la région d’Alger pour les accompagner pendant leurs séjours de trois jours à Médéa, passionner par la découverte et l’aventure, l’Office de Tourisme a tracé un programme en commun essayons de contourner tous les sites touristiques.

Notre premier jour a débuté à 09h30 à partir de Dar El Moualim qui a été récemment rénové, direction pour la matinée Tibhirine, visite du monastère, accueillie par Monsieur Bruno notre guide, sourire au visage parlant couramment l’arabe débuta sa visite par l’enseigne ou la statue de la vierge marie est ériger, la salle des prières, les jardins, la fontaine, le cimetière et enfin la salle d’expositions ou des produits de terroir sont mit en vente des confitures de Figue, Prune, Coing du miel malheureusement le fromage « Tomme de Tibhirine » été absent sur les étalages période de séchage. Nos invités ont profité de l’occasion de s’a provisionnés en produits 100% Bio.

Deuxième étape de la matinée une balade à partir de la fontaine « Les Amandiers » vers la statue de notre dame de l’atlas, 700 m de marche atteignant 1084 m d’altitude, nos hôtes ont empreinter le chemin qui s’élève rigoureusement pour parvenir au pied de la statue.
Au passage un grand bravo a l’APC de Draa Essmar qui ont construit des marches jusqu’au monument et une clôture pour protéger la Statue.

Powered by Wikiloc

L’après midi direction le musée national des arts populaires et traditionnels, place des martyrs l’ilot de la veille ville, la visite rituelle du musée commence par les salles avec chaque salle un thème, le hammam, la partie coloniale une grande salle d’exposition sur la ville de Médéa de 1840 à 1867, Dar El Bey de 1846 à 1889 ainsi que les étapes de la rénovation.
En derniers une balade dans la veille ville contournant Dar El Bey commençant par la synagogue, entravant les petites ruelles avec malheureusement un sentiment d’abondant, l’école Zoubiria, la mosquée Hanafite et son minaret typique par son horloge, et bien sur Sidi Sahraoui, ainsi s’achève notre visite.

Deuxième jour rendez-vous à 08h30, direction la commune de Kef Lakhdar, les ruines musulman d’Achir, première capitale de la dynastie musulmane berbère des Zirides, nos hôtes subjuguées par l’emplacement de l’endroit dont l’altitude atteint les 1200 mètres, tout autours des plaines et hautes montagnes.
Nous avons relevé beaucoup de lacune sur le site malgré l’existence d’une infrastructure dédiée pour un musée afin de retracer la civilisation Zirides, les sanitaires, l’eau courante et plan du site inexistant, mais un registre de doléance existe ces même remarques apparaissent depuis 2015.
Nous pensons qu’un minimum d’attention est requis pour valoriser l’offre touristique un appel est lancer à la direction de la culture et l’office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés OGEBC.
Nos touristes se sont mêlées à la population d’Ouled Moussa limitrophe au site, s’approvisionnent en lait de vache.

Direction Djouab en cours de route arrêt pause déjeuner, nous poursuivons notre chemin par Chellat El Adhaouara N60A, Tafraout, Sdi Zahar W70, Souagui W20 et enfin Djouab, Rapidum la ville antique remonte à la période romaine plus exactement à l’an 122, d’un simple campement militaire et qu’au fil des temps, il s’est transformé en ville à part entière, la population a été estimé l’an 167 à plus de 2000 habitants.
Par contre le site est doté d’un musée quelques pièces exposées sur le sol, d’un plan et des sanitaires, fin de la visite, retour vers Médéa ville.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *