Ville antique, Rapidum

Ville antique, Rapidum (Sour Djouab), a été construite dans une sorte de couloir courant d’est en ouest sur le flanc nord du Titteri, depuis Ausia, actuellement Sour El Ghozlane, jusqu’à la vallée du Chellif

Le commandement militaire de Rapidum avait la tâche fixe si on tient compte du cadre urbanisé de la ville de Rapidum , avec quatre bastions, une caserne , des caves , une grande place d’armes et des maisons bien alignées, se dessinait là , prouvent  que Rapidum était une grande agglomération ; composée de familles de soldats et pouvait avoir une population , estimée à plus de 8 500 habitants . La ville de Rapidum est érigée sur une superficie totale de 375 ha , une armée de quatre centurions sous les ordres d’un Præfectus castris ; et d’un Præfectus statorum , chargé d’organiser la police citadine . Les trois postes avancés, militaires ont été construits suivant une étude géographique pour permettre une liaison rapide si on tient  compte de la localisation de chaque poste par rapport à l’autre, destinés à défendre Auzia contre les attaques répétées des Bavars (une tribu berbère, appelés également les Quinquagésimes ou les cinq tribus fédérées, venues des régions du Djurdjura, celle des Babors et celle des Bibans.

Djouab est l’antique cité romaine de Rapidum, dans la province de Maurétanie césarienne, identifiée par des inscriptions qui indiquent son nom et son rang de municipe.

Le site a été reconnu par l’archéologue Adrien Berbugger en 1845, et Henri Choisnet a retrouvé en 1882 les portes de la ville

Rapidum été la destination choisi cette année par la direction de la culture de la Wilaya de Médéa  à l’occasion du Mois du patrimoine sous le slogan «sécuriser le patrimoine culturel», l’office de tourisme à été convier à chaque fois en tant que partenaire  à participer a une sortie d’exploration sur terrain au site de Rapidum avec la collaboration du centre national de recherche en archéologique  et l’université de Médea sous le thème « rôle de l’archéologie dans la préservation de l’identité et la mémoire historique » .

Les étudiants des départements histoire et archéologie ont assistés à une exposition et une conférence sur l’histoire et le patrimoine de la Wilaya de Médéa, ainsi qu’une simulation d’une fouille archéologique.

MEDEA Trip

GRATUIT
VOIR